Comment bien dresser un doberman ?

Un doberman fait partie des races de chiens les plus connues et le nom a été évoqué par les premiers éleveurs.

Cette espèce est un mélange de races plutôt féroces et il a bien été prouvé que l’éducation et le dressage influent sur le comportement de cet animal. Il existe plusieurs façons permettant de mieux réussir ce procédé.

Doberman : mélange de races féroces

Un doberman est un chien originaire d’Allemagne et il a hérité ce nom de Frédéric Louis Doberman qui était à la fois un collecteur d’impôts et un chargé de la fourrière locale.

L’existence du doberman pinscher est grâce à lui, issue du croisement entre le Pinscher allemand et le Rottweiler. La race a ensuite été améliorée.

Comme ce molosse est agile et rapide, le gardiennage lui est confié, il assure la sécurité de son maître et sa famille ainsi que celle du foyer.

Le doberman était considéré comme un chien antichar par les Russes et l’espèce est aussi dotée d’une capacité offensive.

Son fort tempérament nécessite une éducation sérieuse et son maître doit donc s’en assurer pour qu’il devienne un bon compagnon.

Une socialisation lui est indispensable, car ce n’est pas un solitaire. Il a besoin de faire des exercices pour libérer toute son énergie et le jogging, le « canicross » et les randonnées lui conviennent parfaitement.

L’éducation et le dressage font le doberman

La morphologie du doberman est l’une de ses particularités. Il en est de même pour son caractère qui peut s’avérer difficile, notamment chez le mâle qui a tendance à dominer.

Il est considéré comme le pur-sang des chiens et son agissement est en fonction de l’éducation qui lui a été donnée. Ainsi, le dressage du chien peut le rendre calme, épanoui, équilibré ou agressif.

Il est nécessaire de lui attribuer de l’espace pour qu’il puisse courir en liberté. Et quand ses besoins physiques sont insuffisants, il peut avoir des troubles du comportement assez graves.

Il faut savoir que cet animal s’attache facilement à son maître et à son environnement. Tant qu’il se sent en confiance, il reste toujours un compagnon fidèle et garantit la protection de son maître et ses proches.

Conseils pour mieux réussir le dressage de son doberman

Le maître d’un doberman doit imposer son autorité à son égard sans se montrer agressif, car c’est un animal fragile. Faire partie d’un club de dressage peut lui permettre d’acquérir l’obéissance et bénéficier de la socialisation.

Il saura comprendre les ordres après quelques initiations, durant un ou deux mois. Il faut aussi lui accorder du temps pour le laisser se promener, même pour une longue distance, car il est tenace.

Le dressage joue en faveur de la relation qui existe entre le doberman et son propriétaire. Quand il est réalisé convenablement, cela le rendra agile et heureux.

Cela peut aussi lui garantir une bonne santé et ses soins ne doivent pas être négligés. Il en est de même pour son alimentation qui sera saine et avec une ration suffisante. Le doberman a besoin de se sentir libre, mais son maître doit toujours s’assurer de sa sécurité.

Aucun Commentaire

Exprimez-vous

*