Éducation du chien à la propreté


L’éducation d’un chien à la propriété est indispensable, car c’est un comportement acquis qui va le suivre toute sa vie. De ce fait, c’est une phase capitale de son apprentissage.

Pour que ce soit efficace et pour éviter les mauvaises surprises, il faut la commencer à temps.

Il existe des techniques pour leur inculquer cette idée plus facilement et à cela s’ajoutent quelques conseils utiles.

Éduquer son chien à la propreté : une phase capitale de l’éducation

Il faut toujours être ferme en matière de dressage de chiens et en l’occurrence, en matière de propreté. Les premières règles lui sont acquises par sa mère lors du passage au sevrage et en gardant toujours le panier propre.

Un chien a l’habitude de faire ses besoins au réveil, après le repas ou après avoir joué. Il est donc nécessaire de les connaître pour pouvoir le sortir au bon moment.

Au début, il faut toujours l’emmener dans un seul endroit pour qu’il puisse sentir ses propres odeurs. Un animal non instruit peut en effet engendrer des problèmes de propreté à son maître.

A 4 mois, il parvient à être propre à la suite d’un apprentissage adéquat. Il faut s’attendre à des négligences entre-temps, mais il est possible que ce soit d’origine médicale ou comportementale. Dans ces cas, il faut l’emmener chez un vétérinaire.

Quand éduquer son chien à la propreté ?

Avant l’âge de 2 mois et demi, le chiot ne peut pas encore se retenir et va faire ses besoins à l’intérieur, un peu partout. Face à cette situation, il faudra prendre les mesures nécessaires au sein du foyer.

Par exemple, disposer un ou plusieurs endroits destinés aux toilettes et ceux-ci doivent être éloignés du lieu où l’animal mange et dort. Il faut lui fournir un bac à litière ou des feuilles de papier journal en guise de substrat absorbant.

Il est nécessaire de limiter la zone de couchage, de son alimentation et son bac à litière quand il est seul. Lorsqu’il est en train de renifler sans cesse, il est possible qu’il veuille se soulager et il faut l’emmener aussitôt vers l’endroit déterminé.

À partir de huit semaines, il faut le faire sortir constamment pour l’initier au caniveau, à la terre ainsi qu’à la pelouse.

Techniques et conseils pour apprendre au chien la propreté

Il ne faut pas gronder un chien qui vient d’être adopté, mais juste dire un « non » ferme quand il fait ses besoins au mauvais endroit.

Il a besoin de s’adapter et il ne saisit pas immédiatement les sanctions après les faits. Pour éviter qu’il y revienne, il faut masquer les odeurs urinaires qui y restent en désodorisant le lieu.

Il faut nettoyer en son absence avec un détergent sans javel, de l’alcool ou du vinaigre blanc.

Le maître doit sortir son chien tous les jours et à des heures fixes et pour commencer, ce sera après son réveil ou son repas.

Il mérite d’être félicité avec des caresses et un encouragement de la voix s’il parvient à se soulager sur le lieu approprié.

Cela lui permettra de comprendre davantage. S’il fait le contraire, il faut stopper l’élimination et le ramener là où il le faut, sans le gronder. Il faut éviter qu’il ait l’habitude d’aboyer pour demander de sortir.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*