Harmonisez votre relation maître-chien


De nombreux maîtres considèrent les chats et les chiens comme de vrais membres de la famille. Toutefois, il faut que l’animal sache qui est le maître sans compromettre la relation qui existe. Ainsi, l’éducation du canin ne doit pas être prise à la légère.

Le comportement du maître : gage de réussite de l’éducation de son chien

Le dressage de chien ne sollicite pas seulement l’animal mais implique aussi une part importante de la conduite de son maître. La complicité doit se mettre en place entre les deux.

Il faut qu’il ait également une certaine autorité et une considération du compagnon en tant qu’être vivant. Autrement dit, il doit lui faire part des interdits et des actes autorisés.

Il faut être patient et persévérant car l’animal peut être souvent têtu et ne pas réagir forcément au premier ordre. L’homme pour affirmer son autorité doit, en outre, connaître les besoins réels du chien en matière de sécurité, d’affection et de physiologie.

Le rôle de la tendresse et de la fermeté et des jeux

La douceur tient une place prépondérante dans l’apprentissage de l’espèce canine. Certes, il faut être strict mais l’animal a aussi un besoin d’affection. Cette dernière doit être plus accentuée surtout quand il s’agit d’un chiot.

Mais il faut noter que celui-ci aura plus d’amour pour son maître avec le temps et il s’habituera à ce que ce dernier lui accorde un peu de temps pour des câlins et des jeux ensembles.

La tendresse peut se montrer par la prise de l’animal dans les bras, un massage du ventre ou de la tête. L’idéal est d’entretenir une certaine confiance et complicité.

En ce qui concerne la fermeté, selon les races, il faudra être strict pour une obéissance. Mais ce n’est pas en toute circonstance qu’on est mené à être ferme avec son animal de compagnie.

Le meilleur système d’éducation est de faire des activités ludiques. Les jeux sont importants pour entretenir une bonne harmonie de la relation entre le maître et son chien. Il est possible de choisir entre le lancer de balle, les courses et les promenades.

A quel âge le meilleur ami de l’homme peut-il comprendre et exécuter les instructions de son maître?

Les chiots peuvent être dressés dès quelques semaines mais il faut qu’il grandisse un peu, dans les six mois, pour qu’ils sachent comprendre les gestes et les voix. A un certain âge l’espèce canine peut se montrer répulsive, timide ou dominante.

Il faut savoir que cela est passager et le meilleur moment de l’apprentissage peut commencer à partir du 15ème mois jusqu’à un âge maximum de trois ans mais tout dépend de la race et de la technique.

Comment déceler les signes et éviter l’état d’anxiété qui peut altérer le comportement d’un chien?

C’est en faisant des bêtises qui ont pourtant auparavant été appris au chien qu’on peut remarquer qu’il y a un problème. L’anxiété peut aussi se découvrir par les aboiements excessifs, l’hyperactivité, le léchage en abondance, la rigidité, la soif en permanence ou le tremblement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*