Le dressage du rottweiler

Malgré ses airs de dur, le rottweiler est doté d’un comportement à la fois docile et doux. Il suffit de bien procéder à son dressage pour en faire un formidable compagnon canin, ou un redoutable chien de garde.

Les caractéristiques du rottweiler

Quand vous voyez un rottweiler, vous constatez qu’il s’agit d’un chien qui inspire directement la confiance et la crainte. Il possède une musculature bien visible et fait partie des grands molosses. Il faut savoir qu’un mâle mesure entre 60 et 68 cm au garrot, et la femelle, entre 56 et 63 cm. Son poids se situe aux environs de 42 kg chez les femelles, et de 50 kg chez les mâles.

Son corps bien proportionné est plus imposant que celui de la plupart des représentants de la race canine car c’est un animal robuste, puissant et endurant. Sa robe, essentiellement de couleur noire, est une des caractéristiques qui font sa particularité.

Son poil est de longueur moyenne et dur au toucher. Il est également lisse et est bien serré contre son corps.

Quelques conseils de dressage spécifiques à cette race de chien

Le rottweiler n’est pas un animal agressif, comme on pourrait le penser à première vue car au contraire, il est très tendre et très affectueux envers les membres de sa famille d’accueil. Il n’est pas facile de l’impressionner mais vous pourriez penser qu’il est bête, voire un peu faible d’esprit alors qu’il est tout à fait intelligent.

Il se montre très protecteur envers sa famille et est capable de faire fuir un individu malhonnête, un peu trop curieux ou menaçant. Il ne se calmera qu’une fois la menace écartée c’est ce qui fait du rottweiler un excellent chien de garde.

Bien qu’il soit très sociable, il a parfois un peu de mal à supporter la présence d’autres animaux, surtout celle d’autres molosses. Si vous avez d’autres compagnons domestiques à la maison, le mieux serait de les rapprocher de votre rottweiler. Cela pour que ce dernier apprenne à les connaitre, à leur faire confiance et à ne plus se méfier d’eux.

Quant au dressage du chien, il devra commencer dès son plus jeune âge. Si vous attendez qu’il soit adulte pour le faire, il y a des risques qu’il ait déjà acquis des mauvaises habitudes, et il vous sera plus difficile de le dresser ensuite.

En outre, cet animal n’est pas musclé pour rien et il est très endurant et très résistant à la douleur, encore d’autres caractéristiques qui font qu’il excelle dans le domaine de la garde. De nombreux membres des forces de l’ordre ont su le dresser pour les aider dans leur travail : il peut courir très vite sur une distance avoisinant les 100 mètres, et sa mâchoire peut facilement neutraliser un individu suspect.

Enfin, il supporte mal la solitude et l’isolement et il y aura des moments où il vous sera nécessaire de l’attacher, quand vous recevrez des invités par exemple. Vous le faites car vous craindrez que votre chien ne se montre agressif envers eux.

Néanmoins, il ne faut pas le laisser trop longtemps attaché, car il adore se dépenser et faire de l’exercice.

Un commentaire

  1. Je donne un témoignage, qui ne doit en aucun cas devenir une vérité. Habitué aux molosses et autres chiens dans mon entourage, je cotoie régulièrement une femelle rottweiler, qui a grandi au milieu d’enfants, de chats (avec un stage préablable de quelques jours avec des professionnels quand elle était petite, je ne sais pas si cela a joué). Bref, une chienne extremement sociabilisée dès son plus jeune âge (les maîtres étant eux même des gens plutôt pacifiques). Aucune hostilité de l’animal, même si elle garde son coté « gardienne » si un inconnu se présente ou un vélo passe (simple alerte, aboiement). La chienne est une crême, toujours en recherche du contact humain, il est même difficile parfois de s’en débarasser suite à ses tentatives de venir se faire caresser ou de témoigner de son affection. Je ne crois même jamais avoir vu de chien aussi proche de l’homme dans son comportement malgré mon expérience (notamment sur les chiens d’arrets et les bergers). Tel Maître, tel chien, vous les conditionnerez tels que vous êtes. Peut être est ce le bon tirage génétique, peut être le sexe, peut être le simple conditionnement…. Mais cet animal en particulier ne mérite à aucun moment une muselière, et se révelera moins dangereux qu’un teckel ou un terrier pour ceux qui la connaissent et ne s’introduisent pas en pleine nuit dans le domicile

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*