Le dressage du setter anglais

 

Setter anglais

Le dressage de setter anglais est facile à réaliser grâce à son caractère obéissant et attachant. C’est également pour ces raisons qu’il est considéré comme un bon chien de compagnie.

Mais il faut tout de même connaitre ses principales caractéristiques ainsi que les techniques d’éducation pour qu’il soit vraiment utile.

Les caractéristiques du setter anglais

Le setter anglais est une des plus anciennes races des chiens d’arrêt car il est d’origine britannique et fut connu en Grande Bretagne dès le XIVème siècle.

C’est un des descendants d’épagneuls d’origine espagnole qui emmenaient les oiseaux vers les filets durant la chasse.

En ce qui concerne son physique, sa couleur est variable mais en général le fond est blanc, tacheté de noir (blue belton), d’orange, de fauve clair (lemon belton), de marron (liver), avec parfois des marques plus épaisses.

Il peut aussi être tricolore : la base blanche est tachetée de noir et de roux (pastille aux yeux, aux joues, mouchetures au nez et au bas des pattes).

Ses poils sont souples et plats longés au niveau des oreilles, de la poitrine, des pattes sous poils et de la queue.

Ils doivent être brossés et ses franges doivent être coupées si on tient à lui accorder une belle allure. Sa taille est de 56 à 62 cm si c’est un mâle et de 53 à 58 cm si c’est une femelle.

Cet animal fait partie des races les moins agressives ce qui fait que c’est un animal de compagnie très attachant avec son maître et surtout avec des enfants.

Il s’adapte bien, que ce soit en ville ou en campagne mais il préfère être à l’extérieur car cela lui permet de courir et de vagabonder. Mais il a aussi des défauts car il est têtu et peut même être anxieux.

Quelques conseils de dressage spécifiques à cet animal

Le dressage de ce chien est plutôt facile car il est intelligent mais cela doit toujours être pris au sérieux.

Comme il est du genre attachant avec son maître, il comprend vite ce qui fait que leur complicité ne fait que s’accroitre avec des résultats rapides et efficaces.

Le principe est basé sur l’amélioration positive où la punition y est incluse mais pas de façon sévère.

Quand ce chien est à la maison, il reste le plus souvent tranquille mais dès qu’il sort, il n’arrête pas de courir comme s’il se sentait libre.

Il est même capable de courir toute une journée. Si son propriétaire est un sportif et fait souvent de la course, il est bien capable de le poursuivre. Il est alors plus convenable de le laisser dans une grande cour où il pourra courir.

Un cours d’obéissance est conseillé quand il est encore en bas âge et pour cela, il existe bien des apprentissages spécialement destinés pour les chiots de cette race.

On lui enseigne petit à petit des ordres comme « viens », « assis », « derrière », « allez », « apporte », « donne », « cherche », « non » ou encore « doucement « .

Un commentaire

  1. Mon petit chien à 2 mois il refuse de dormir seul dans la pièce qui lui est attribué pour la nuit, comment dois je m’y prendre pour lui faire comprendre qu’il doit rester dans cette piece

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*